top of page
  • AEUR

Face à la tentation... savoir dire non (2)

Dernière mise à jour : 23 mai 2020

L’un des premiers mots qu’un enfant apprend c’est « non » et il l’utilise assez souvent. Etant étudiant nous pouvons dire « non » à beaucoup de sollicitation mais face à la tentation…

La Bible nous raconte l’histoire d’un jeune homme nommé Joseph qui a su dire « non » face aux sollicitations d’une femme mariée.

Pour une mise en contexte : Joseph était intendant de la maison d’un homme influent en Egypte. Il a eu la confiance de son « patron » jusqu’au jour où…

« Il arriva que la femme de son maître porta les yeux sur Joseph, et dit : Couche avec moi ! Il refusa, … Comment ferais-je un aussi grand mal et pécherais-je contre Dieu ? » Genèse 39

Aujourd’hui, cette scène pourrait sembler normale et voir pour certains une opportunité. Mais Joseph était un jeune homme qui croyait en Dieu.

Croire en Dieu, avoir la foi implique des valeurs de vie.

Comment a-t-il pu dire « non » à la proposition de cette femme ?

Joseph a fait un choix guidé par des valeurs morales fondées sur sa foi en Dieu (inculquées par ses parents et de ses expériences de vie).

Il a su dire non parce qu’il avait conscience du mal que cela aurait pu causer autour de lui en disant oui. D’une part il ne voulait pas trahir la confiance de son patron et d’autre part il était conscient des conséquences.

Dire « oui » c’est satisfaire un plaisir personnel du moment en pensant se faire du bien au détriment de l’autre ou des autres : « je me fais du bien en faisant du mal ».

Dire « non » à la tentation c’est aimer l’autre, notre prochain.

Il a su dire non parce qu’il ne voulait pas pécher contre Dieu. Il prend conscience de son âme, de sa relation avec Dieu. Il sait que dire oui à cette femme c’est aller au-delà de la limite fixée par Dieu. Il sait que cela aura des conséquences sur sa relation avec Dieu.

Dire « non » à la tentation c’est aimer Dieu.

Dire oui à la tentation affecte deux dimensions : notre âme (notre relation avec Dieu) et l’autre (notre relation sociale).

Les valeurs morales de Joseph furent basées sur « aimer Dieu et aimer son prochain », n’est ce pas là le plus grand commandement de la Bible ?

98 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Comments


bottom of page